Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 septembre 2010

En ce temps là...

La couverture du papa soldat

Gianni Rodari

Illustrations Judith Gueyfier

Rue du monde

14€

La couverture du papa soldat.jpg

En ce temps là, les papas rentraient de la guerre avec pour seul salaire une toux violente et une couverture militaire.

En ce temps là, les papas mouraient de cette toux, ne laissant pour tout héritage qu’une  couverture militaire. Gennaro hérite de cette couverture. S’enroulant dedans pour se protéger du froid, il écoute les histoires que raconte sa maman. Mais l’hiver est rude, et sa mère tombe malade. Gennaro est confié à des voisins, des bohémiens. Pour gagner leur vie :

« Ils voyageaient d’une région à l’autre,

Tantôt mendiant,

tantôt vendant les paniers de jonc

qu’ils fabriquaient pendant les haltes

au bord du chemin »

Un des bohémiens, prend Gennaro en affection, il lui explique les mille choses qu’il voit en chemin et, au hasard des panneaux des villes et des villages, il lui apprend à lire.

« Un jour, il réussit à écrire tout seul son nom,

 lettre par lettre, sans une faute.

Quels beaux rêves il fit, cette nuit-là,

Enroulé dans la couverture de son papa soldat ! »

En ce temps là, les gitans s’appelaient des bohémiens, ils recueillaient un enfant, se déplaçaient de ville en ville. Mais Gianni Rodari est italien, et c’est en Italie que les bohémiens se déplacent sans problème.

Un album sensible, auquel les illustrations de Judith Gueyfier apportent une poésie tout en douceur.

Rue du monde continue l’édition des textes de Gianni Rodari, et c’est une très bonne chose que les enfants d’aujourd’hui connaissent ce grand auteur plein d’humanité.

Annie Falzini

 

 

 

06 mai 2010

Le Roi des Sables, de Thierry Dedieu

Nous avions déjà, sur le même principe, La Princesse au petit pois. Thierry Dedieu reprend ses sculptures pour nous raconter une histoire de sagesse. Un roi, un château magnifique face à la mer. Une vue extraordinaire, un site paradisiaque. Mais un château à reconstruire après chaque équinoxe. Car rien n'arrête la mer.

roi_des_sables.jpg

Son ami le Roi de la Forêt lui propose l'hospitalité. Mais rien ne peut remplacer le spectacle que lui offrent la mer et ses couchers de soleil. Les illustrations de Thierry Dedieu sont envoûtantes, son texte poétique, une petite merveille. Cette fable sur les furies de la mer fait penser à la tempête Xynthia, et pose la question suivante : faut-il combattre les éléments ou les accepter et vivre avec ?

Oui, il faut que Thierry Dedieu continue à nous émerveiller avec ses livres, surtout ne pas faire dans les paillettes, dans le commercial... Faire des livres que l'on a plaisir à défendre, à vendre. Car oui, Messieurs les éditeurs, les livres de Thierry Dedieu se vendent.

Annie Falzini

26 mars 2010

le grand retour de Monsieur Morpurgo

le prochain roman de

Michael Morpurgo

paraîtra en France le 7 mai

 

Voici la lettre qu'il a envoyé à ses lecteurs français:

Devon, février 2010

   Mes chers lecteurs, chères lectrices, chers libraires français,     

   Meilleurs voeux de la pluie du Devon en Angleterre !

"Je sais que mon roman, Enfant de la jungle, va sortir prochainement en France. Quand j'étais petit, ma mère me lisait L'Enfant d'Eléphant, de Rudyard Kipling. Un peu plus tard j'ai lu moi-même Le Livre de la jungle et ces deux histoires sont pour moi une expérience inoubliable. Devenu écrivain, j'ai souhaité écrire à mon tour l'aventure d'un enfant perdu dans la forêt en compagnie d'un éléphant; une forêt, une jungle comme dans les peintures du douanier Rousseau.

J'ai écrit de nombreux livres qui parlent d'animaux: baleines, chevaux, loups, chiens, chats, lions, serpents, tortues, ânes, oiseaux mais je n'avais pas encore réussi à écrire mon histoire d'éléphant avant aujourd'hui, 35 ans plus tard!

C'est la tragédie du tsunami de 2004 qui, m'ayant beaucoup touché, a déclanché l'écriture. J'avais une histoire d'éléphant qui avait absolument besoin d'être racontée! Et voilà, j'ai écrit Enfant de la jungle.

I hope you love reading it, autant que j'ai aimé l'écrire"

         Michael Morpurgo

 

09 février 2010

En avant première, le libraire lit...

Des feuilles volantes, pas vraiment un confort de lecture, mais un roman captivant, époustouflant : Vango de Timothée de Fombelle, que je viens de terminer.

Je ne peux commencer un autre roman sans vous faire partager mon émotion.

Je ne vous raconterai pas ce roman, je veux simplement vous donner envie de le lire.

 

Vango, l'histoire commence à Paris, sur le parvis de Notre-Dame. Vango va être ordonné prêtre. Mais un prêtre, son protecteur, est tué. Vango, accusé doit fuir, et c'est à partir de ce moment que Timotée de Fombelle nous entraîne dans une extraordinaire aventure. Avec lui, à bord du Zeppelin, nous survoleront l'Allemagne où s'installent le nazisme et la répression, nous rencontreront Staline, mais aussi des êtres fascinants, et l'amour, et surtout nous vivrons une aventure humaine extraordinaire.

Un roman envoutant, bien écrit, un vrai bonheur de lecture.

En librairie le 18 mars, précipitez-vous.

Pour en savoir plus: http://www.dailymotion.com/video/xclryc_vango-aux-sources...

Vango

Timothée de Fombelle

Gallimard jeunesse

Prix annoncé 16 euros

 

Rapellons-le, Timothée de Fombelle est également l'auteur de Tobie Lolness, Céleste ma planète, et Barouf à San Balajo

26 janvier 2010

Roman : Eglal Errera

le rire de milo.jpgLe rire de Milo

Eglal Errera, illustré par Julia Wauters, Actes Sud Junior, 6,50 €

Irène, une fillette de 11 ans a décidé de tout nous raconter, et l'histoire qu'elle nous raconte commence par l'arrivée de Milo dans la famille. Milo, l'ami cultivé, exubérant, gai, drôle, « le rire de Milo ». Mais, Milo l'ami indispensable tombe malade et ne se remet pas. Pour le sauver, une seule solution : trouver Samir. Samir, laissé au pays. Pour sauver Milo, Irène et son père partent pour le Caire. Plaisir du voyage, de la découverte des lieux racontés par Milo et inquiétude : Où est passé Samir ? Heureusement le rire de Milo dénouera le problème.

Milo retrouve son ami, son amour et Irène découvre que deux hommes peuvent vivre un grand amour. Non ce n'est pas un livre sur l'homosexualité, elle est juste suggérée, mais c'est un beau grand roman sur l'amour et l'amitié. Un roman gai et plein de vie.

Annie Falzini

21 janvier 2010

le monde selon Kate Banks

le monde de lenny.jpgLe monde de Lenny

Kate Banks, traduit de l'anglais par Valérie Dayre

Thierry Magnier, 8,80 €

Lenny est un jeune garçon de 9ans. Intelligent, curieux, bricoleur, connaissant plein de choses, mais incapable de se plier à la discipline scolaire. Sa maman est une femme active, sans cesse en mouvement. Lenny ne connait pas la douceur de ses mains car elle est « modèle mains » et porte en permanence des gants. Heureusement, il y a Muriel. Elle sait écouter Lenny, le comprendre, le conseiller, l'aider, avec tendresse, patience et compréhension. Et puis, il y a Van, que Lenny a rencontré sur l'air de jeux et qui devient son ami. Ils se comprennent à demi-mot, construisent ensemble des « choses ». Mais Van est malade, il se bat avec beaucoup de courage contre une leucémie qui malheureusement lui sera fatale. Pour la première fois Lenny pleure et sa maman, pour le consoler, enlève enfin ses gants. Un roman joyeux et émouvant. Lenny et sa bonne humeur ne peuvent que séduire les jeunes lecteurs.

Annie Falzini

11 janvier 2010

Maman ?!!

maman.jpgMaman ?

Illustrations : Maurice Sendak

Scénario : Arthur Yorinks

Création des mécanismes : Matthew Reinhart

Ecole des Loisirs, 28,50 €

Initialement intitulé « Mommy ? » et publié en 2006 aux Etats Unis, ce pop-up monstrueux est une galerie d'affreux jojos et autres monstres mythiques plus effrayant les uns que les autres.  Mais ils sont tellement attachants... qu'il n'inquiètent pas du tout ce petit bonhomme qui recherche sa maman. Le parcours pour la retrouver est une succession de belles rencontres, avec un alchimiste, un vampire, Frankenstein, une momie, un yéti, jusqu'à tomber sur... Maman !! et là, on se dit qu'on fait tous un peu partie de la même famille !

Laure Devisme

31 décembre 2009

Missak chez Rue du Monde

missak.jpgMissak, l'enfant de l'affiche rouge

Didier Daeninckx, illustrations Laurent Corvaisier

Rue du monde, 17,00 €

Dans sa prison, derrière les barreaux, Missak se souvient des jours heureux en Arménie. Ces souvenirs sont accompagnés d'illustrations à la gouache, pleines de vie, de couleurs, de bonheur. Malheureusement, très vite, le noir arrive, les illustrations sont fortes, notamment quand Missak nous dit la mort de son père défendant l'Arménie, la fuite au Liban...le noir...les pensées d'un homme qui va mourir. Ainsi alternent de grandes illustrations en couleurs pour les souvenirs heureux (son arrivée à Paris, alors terre d'accueil, son amour pour Mélinée) et le noir pour dire le nazisme, la résistance, l'arrestation, la condamnation. Le livre se termine par une biographie de Missak illustrée de photos et par la lettre très émouvante que Missak adresse à Mélinée avant de mourir.  Un texte sobre, poignant. Didier Daeninckx sait parler aux enfants, les prendre au sérieux. Missak, l'enfant de l'affiche rouge est un grand livre comme l'était Il faut désobéïr. Des livres indispensables pour que l'on se souvienne.

Annie Falzini

10 décembre 2009

Une nouvelle sirène

une sirene chez les hommes.jpgUne sirène chez les hommes

Mimei Ogawa, illustrations Komako Sakai

Ecole des Loisirs, 13,50 €

Une sirène idéalise la vie des hommes au point de leur donner son nouveau né. Dans un premier temps son rêve se réalise. L'enfant sirène est recueilli par un vieux couple qui l'élève avec amour. En grandissant, elle décore de coquillages les bougies  que les marins achètent aux vieux, pour les brûler au temple avant de prendre la mer. Bougies qui portent chance aux marins qui viennent de plus en plus nombreux. Tout semble aller pour le mieux, pourtant la petite sirène se languit de la mer, mais elle ne veut pas faire de peine au vieux et à la vieille, alors, elle reste.

Mais, un jour, un homme propose de l'argent, beaucoup d'argent, pour acheter la sirène afin de la vendre à un cirque. Le vieux et la vieille acceptent, les supplications de l'enfant sirène n'y change rien. Elle est emmenée, arrachée. Une première tempête, puis toutes celles qui se succèdent nuit après nuit verront la fin de cette histoire, illustrée avec tout le talent que l'on connait à Komako Sakai. Ses illustrations  traduisent admirablement toute l'émotion créée par ce récit.

Annie Falzini

08 décembre 2009

20 ans après la chute du Mur

mes deux allemagne.jpgMes deux Allemagne

Anne Charlotte Voorhoeve

Millézime, Bayard, 11,90 €

 Au cours d'une soirée, Lilly ferme les yeux et raconte...

Elle vit en Allemagne de l'Ouest, à Hambourg, elle a une douzaine d'année et accompagne sa mère dans sa fin de vie. Celle-ci lui a raconté comment par amour, elle s'est enfuie d'Allemagne de l'Est. Elle connaît la famille de sa mère par les photos, les lettres, puisque jamais elle n'a pu les rencontrer. Sa mère meurt et pour la première fois, à l'enterrement, elle est face à sa tante, Lena.

Elle est immédiatement attirée par cette femme chaleureuse, malheureusement celle-ci doit très vite retourner en RDA. Lilly se retrouve seule. Pascal, l'ami de sa mère, photographe, voyage sans cesse et ne peut s'occuper d'elle, alors on prévoit pour elle une famille d'accueil. Elle se révolte, et, aidée de Pascal et de Maggie sa meilleure amie, elle passe la frontière et arrive en RDA, chez Léna. Mais cela ne se passe pas du tout comme elle s'y attendait. D'abord, Kathrin, sa cousine, lui claque la porte au nez, et puis, même, si Lena et Rolf, son oncle, sont heureux de la voir, eux savent que ce ne sera pas simple. Il n'est en effet pas facile de rester en RDA, lorsque l'on vient de l'ouest, et de plus, on risque de créer de sérieux ennuis à ceux qui vous accueillent. Lena et Rolf obtiennent une autorisation de séjour d'une semaine, ensuite Lilly devra repartir, et il lui faudra attendre un an avant de pouvoir revenir définitivement.

Peu à peu, elle apprendra ce qui s'est passé après la fuite de sa mère : Lena étant la soeur ainée, a été "punie sévèrement" pour ne pas avoir surveillé sa jeune soeur. Mais tout cela, c'est du passé, quand Lena raconte, le mur est tombé, l'Allemagne est réunifiée.

Un beau roman, sur le deuil, les secrets de familles et sur le traumatisme causé aux familles séparées par le mur. Ce n'est pas pesant, à aucun moment on a l'impression d'un roman "engagé". C'est avant tout une aventure humaine et c'est ce qui en fait sa force.

Annie Falzini