Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24 décembre 2008

des livres pour Noël

 

 

 

Pour les fêtes la librairie est ouverte

Dimanche 21 et

Lundi 22 décembre

de

10 heures à 19 heures

 

 

ET

 

Pour vous donner envie de venir nous rendre visite,

pour vous donner envie, à Noël

d’offrir

DES LIVRES

 

Voici

quelques titres que nous avons aimés :

 

Des albums

 

Petite Beauté

Le dernier Anthony Browne

Kaléidoscope

15,00 euros

 

petite beauté.jpg

Une petite merveille

On y retrouve, dans une histoire tendre tout l’univers d’Anthony Browne

 

Axinamu

Pittau et Gervais

Panama

19,50 euros

 

axinamu.jpg

Un bestiaire pour jouer avec les animaux

Deviner

Qui se cache derrière cette bosse, derrière ce pelage, ces empreintes,

A qui sont ces yeux, ces queues

 

Sous les étoiles

Martine Perrin

Milan jeunesse

9,50  euros

 sous les étoiles.jpg

Un petit livre cartonné tout simple avec des découpes, des jeux de couleurs, des devinettes, l’univers et….

 

 

Sssi j’te mords, t’es mort !

Pierre Delye, illustré par Cécile Hudrissier

Didier jeunesse

11,90 euros

 sssi j'te mords t'es mort!.jpg

Un lion, un serpent, qui est le plus fort ?

Dégustez ce dernier conte

paru chez Didier jeunesse et vous le saurez…Savoureux !!!

 

La tarte aux pommes de papa

Lauren Thompson et Jonathan Bean

Seuil jeunesse

15,00 euros

la tarte aux pommes de papa.jpg

 

Un conte randonnée succulent

 

Tous ses petits canards

Christian Duda et Julia Friese

Etre

16,90 euros

 

tous ses petits canards.jpg

Comment, même quand on est un renard, dévorer un canard que l’on a élevé et qui vous appelle  Papa ??

 

L’incroyable histoire de l’enfant terrible et de la petite fille oiseau

Anna Castagnoli, illustré par Susanne Janssen

OQO

12,00 euros

l'incroyable histoire de l'enfant terrible.jpg

 

L’enfant terrible n’aime rien ni personne, sauf son arbre.

Mais un œuf va transformer cet « enfant terrible »

Les illustrations de Suzanne Janssen  accompagnent  formidablement le texte.

 

Des documentaires

 

Ma  première histoire de l’art

Béatrice Fontanel

Palette

23,50 euros

ma première histoire de l'art.jpg

 

Une très belle iconographie, un texte simple et clair, pour découvrir l’histoire de l’art des temps antiques à aujourd’hui.

 

L’histoire de France dessinée

Béatrice fontanel, illustré par Maurice Pommier

Gallimard jeunesse

19,90 euros

 

l'histoire de france dessinée.jpg

Un épisode par page, des illustrations précises que l’on prend plaisir à détailler.

Le livre de l’histoire de France que l’on attendait pour que les enfants sachent  comment les évènements s’enchaînent.

 

Mao et moi

Chen Jiang Hong

Ecole des loisirs

24,50 euros

mao et moi.jpg

 

De très belles illustrations, poignantes, magnifiques,

Un texte sobre qui dit l’essentiel. Album ? Documentaire ?

Texte illustré ?

Qu’importe on adore.

(lire le résumé)

 

Et puis des romans

 

Barjo

Michael Coleman

Ed. du Rouergue

12,50 euros

barjo.jpg

Barjo, c’est ainsi que l’on étiqueté les autres collégiens. Barjo - Daniel, est un collégien surdoué, cartésien. Seul.

Tozer, lui, n’est pas très intelligent, mais il aime être entouré. Quand le roman commence, Daniel est au fond d’une grotte en compagnie de Tozer, King Kong comme l’a surnommé leur prof de sport sadique qui fait tout pour qu’ils se détestent. Ils sont tombés parce qu’il pleuvait, parce que c’était glissant, et il continue de pleuvoir et l’eau monte, les malmène, les menace, et… à leurs pieds tombe le corps de leur horrible prof. Un récit bien mené, des personnages  attachants, un bon roman de Michael Colman dont nous avions déjà apprécié Filer droit son précédent roman traduit en France. Un auteur à suivre.

 

 

Mon amour kalachnikov

Sylvie Deshors

Ed. du Rouergue

12,50 euros

mon amour kalachnikov.jpg

Agathe vit à Lyon depuis deux mois, inscrite en fac d’histoire. Elle, la franco-chinoise, se lie d’amitié avec Lucia Paz l’équatorienne, et est amoureuse de Gilan. Un soir qui pourrait être une soirée de baby-sitting sans histoire – le bébé dort, le loft est luxueux – mais dans la chambre du bébé la photo de ses parents plonge Agathe dans l’horreur. Le père, c’est lui, le taré qui l’avait prise en chasse avec sa Scénic. Et l’horreur continue quand au matin la police la réveille. L’homme a été retrouvé mort dans la cour de son immeuble. Les soupçons se portent sur Agathe, son entourage, Gilan et ses amis dealers. Agathe va devoir faire la preuve de son innocence et peut-être de celle de Gilan. Mais pourquoi maintenant qu’elle a la police sur le dos ne lui répond-il pas ?

Un bon polar, les personnages sont bien campés et attachants. On découvre un peu de la ville de Lyon, ses quartiers, ses habitants, ses étudiants, jeunes trafiquants, immigrants chinois et arrivistes exploitant les sans-papiers.

 

 

Le premier qui pleure a perdu

Sherman Alexie

Albin Michel jeunesse

13,00 euros

le premier qui pleure a perdu.jpg

 

 

Et toujours,

 

Seul sur la mer immense

Michael Morpurgo

Gallimard jeunesse

14,90 euros

seul sur la mer immense.jpg

 

 

Nous vous les présenterons au fil des jours

ET

Avant vos achats, juste pour sourire en poussant votre caddie au super ou à l’ hyper, pour être un consommateur un peu plus vigilant,

et pour finalement

venir

à

L’Oiseau lire,

croquez quelques poèmes de

Michel Besnier :

 

Mon KDI n’est pas un KDO

Michel Besnier

Motus

10,00 euros

mon KDI n'est pas un KDO.jpg

 

ingouvernable

ça tangue

ça couine

ça coince

tire à droite

tire à gauche

bloque

et accélère

cogne un mollet

file un collant

pardon madame

 

Mon KDI

n’est pas un

KDO

 

Et si vos enfants sont mécontents:

 

Catalogue de parents

pour les enfants qui veulent en changer

Claude Ponti

Ecole des loisirs

21,50 euros

catalogue de parents.jpg

 

 

                                                                                              Annie Falzini

 

 

Nous sommes débordées mais voici tout de même

deux  photographies de nos deux

dernières rencontres :

 

Georges Lemoine et Maurice Pommier

P1010658.JPG

 

 

Martine Bourre

 martine.jpg

LOGO MARTINE BOURRE.jpg

(lire l'interview de Martine Bourre sur le site de Ricochet)

 

26 août 2008

Le chant de l'innocent

Le chant de l'innocent

Irène Cohen – Janca

Editions du Rouergue – doAdo – 11,00€

 

lechantdelinnocent.jpg

 

Paris 1953. Depuis la rentrée, une étrange apparition apparaît à la fenêtre de la chambre de Rémi; il se précipite, monte l’escalier quatre à quatre, mais toujours il trouve la chambre vide. Rémi ne le sait pas encore, mais cette apparition est liée au passé et à l’attitude innommable de ses parents pendant la seconde guerre. C’est en apprenant à connaître les habitants de l’immeuble, et en particulier la vieille dame du 2eme étage qui ne les aime pas (lui a dit Vincent le fils du concierge) que peu à peu il découvrira l’horrible vérité. Pourquoi cette vieille dame a-t-elle toujours cette déchirure à ses vêtements à l’endroit du cœur, pourquoi écoute t-elle toujours le même morceau  de musique ? « Vois-tu, celui qui tous les soirs fait monter ce chant a sûrement l’âme blessée », lui a dit un jour Victor, le frère de sa mère, seul être qui, lorsqu’il quitte sa montagne pour venir quelques jours à Paris, apporte un peu de chaleur, d’humanité à Rémi, étouffé, écoeuré par un père aux mots blessants, méprisants, et une mère effacée.

Pourquoi madame Vaïner n’aime pas ses parents, pourquoi Victor refuse de coucher chez eux lorsqu’il vient à Paris ? Quand il le découvrira Rémi aura l’impression que sa vie s’arrête. Un séjour chez son oncle à la montagne lui permettra de se remettre en marche. Ce roman aborde d’une façon intéressante l’attitude de certains français  pendant la seconde guerre mondiale. Jusqu’à présent nous avions de nombreux romans sur la Shoah, sur la résistance, mais les auteurs avaient peu abordé cette partie sombre de l’histoire.

 

Annie

 

09 août 2008

Un livre pour la route

C’est les vacances! Alors vous avez le temps de lire...

Partez avec :

Seul sur la mer immense

Michael Morpurgo

Gallimard Jeunesse – 14,90€

seulsurlamerimmense.jpg

 

      A la fin de sa vie, un homme raconte… A 6 ans, en 1947,  il a été, comme quelques 10 000 enfants, embarqué sur un bateau pour l’Australie. C’est ainsi qu’il arrive au ranch Cooper où, sous prétexte de mener les orphelins qu’il accueille vers le « Seigneur », Piggy Bacon les traite comme des esclaves. C’est la période la plus noire de la vie d’Arthur. Heureusement il y a Marty, compagnon d’infortune qui l’aide à survivre, à garder l’espoir, et la clé porte-bonheur que lui a confié Kitty, sa sœur, avant qu’ils ne soient séparés. Puis il y a la fuite avec Marty et leur séjour chez tante Megs, ferme et tendre, elle va les éduquer, leur apprendre à lire, à fabriquer des bateaux miniatures, leur donner l’amour de la mer, et lorsqu’elle pense qu’Arthur et Marty sont prêts à vivre leur vie, elle leur trouve du travail sur un chantier naval. Ils vivent tantôt sur le chantier, tantôt sur la mer, jusqu’à la mort de Marty. Et puis il y a la guerre du Vietnam, le désespoir, l’hôpital et la rencontre de Zita, et, enfin, le bonheur. Avec son beau-père, il construit des bateaux, et promet à sa fille, Allie, qu’ensemble, à bord du bateau, le Kitty IV, dont il a réalisé les plans, ils iront en Angleterre, à la recherche de sa sœur Kitty. Mais Arthur meurt sans avoir eut le temps de tenir sa promesse. Allie ira jusqu’au bout du rêve de son père. A bord du Kitty IV, elle part seule sur la mer, et c’est grâce aux mails qu’elle envoie à sa mère et à son grand-père que nous suivons son aventure, une formidable traversée en solitaire.

Un roman si riche, si dense, qu’il est difficile à raconter. Comme toujours, Michael Morpurgo nous fait voyager, nous fait réfléchir, nous transporte. A partir d’un fait historique qui a bouleversé la vie de milliers d’enfants,  il invente une aventure humaine extraordinaire.

Annie

31 mars 2008

Encore quelques lectures...

Envol pour le paradis

Jean-Marie Defossez

Bayard Jeunesse -10,90€

1404879703.jpg

Allemagne 1942, Adolf Hitler règne en maître incontestable. Arthur, un jeune paysan protégé par ses parents, ignore tout du Nazisme… mais un jour il est obligé d’intégrer les jeunesses hitlériennes. Au début, grâce à son ami Heinz, il résiste en faisant juste ce qu’il faut pour ne pas être sanctionné. Mais Heinz, avec sa tignasse charbon est un « sous homme », et un jour il sera emmené. C’est un déchirement pour Arthur et il se promet que jamais il ne deviendra nazi, que jamais il méprisera ceux qui sont différents de lui. Mais l’endoctrinement c’est aussi profiter des faiblesses des hommes et le lieutenant « Pleindegaz », lisant les lettres qu’Arthur envoie à ses parents (et qui jamais ne partent), sait que son rêve est de voler, et sa passion les avions. Il va se servir de cette passion pour qu’Arthur accepte de donner le meilleur de lui-même pour devenir pilote. Peu à peu Arthur en vient à admirer Hitler et à accepter de donner sa vie pour l’Allemagne.

Un roman intéressant car le parcours d’Arthur montre comment l’embrigadement peut changer un être humain et comment tant de jeunes ont accepté le nazisme.

 

Quand elle sera reine

Rachel Hausfater

Editions Thierry Magnier – 8,50€

 

56000922.jpg

Depuis sa tendre enfance Mira se sent différente, sa chevelure, bouclée, noire et rousse, montre que sa mère venait d’ailleurs, mais Mira s’en moque, elle marche tête haute et rêve, rêve d’ailleurs. Seule Mme Katish la comprend, l’encourage et lui fait découvrir la lecture et les livres qui la « font tenir droit et avancer sans trêve », « elle a si faim de savoir, si faim de liberté. » Mais elle a aussi faim de tendresse, d’amour, et c’est Rayal qui lui fera découvrir l’amour et le plaisir. Et puis la guerre arrive, Mira, la « moitié » juive, doit fuir. Elle fuit la horde et cherche, « surtout, les autres elle, qui passent comme des ombres affolées, honteuses, terrées, fondues. »Mais pour la horde des haineux elle fait parti de ce peuple maudit, « à vomir, à bannir, anéantir ». Avec eux elle est emmenée « en direction d’un Est inconnu et lointain ». Enfin elle se sent reconnue, apaisée. Mais, même dans les pires moments, Mira veut vivre, veut aimer, il s’appelle Brodi, et là, malgré l’horreur ils vont vivre une merveilleuse histoire d’amour. Mais un jour le doux est fini, l’espoir s’évanouit. Et pourtant sa rage la fait avancer. « Finalement, Mira, elle sera ».

Rachel Hausfater, après La Danse interdite, d’une écriture hachée, scandée, nous livre un roman sur la recherche d’une identité, sur la rage de vivre. Ce roman est aussi un hymne à l’amour.

Depuis La Danse interdite je lis les romans de Rachel Hausfater , et toujours, le roman terminé, je ressens une petite déception... j’attendais je crois Quand elle sera Reine pour à nouveau être séduite, émue.

 

29 mars 2008

Coups de coeurs

Voici quelques-unes de nos dernières lectures...

 

Pibi mon étrange ami

Jin-heon Song, traduit du coréen par Noëlla Kim

Le Sorbier – 13€

16324780.jpg

De superbes illustrations au crayon noir, un texte sobre, tout de délicatesse, pour raconter une amitié. C’est un père qui raconte à son fils son amitié lorsqu’il était enfant, pour Pibi, son ami silencieux avec lequel il a parcouru la forêt, marché dans les hautes herbes, ignorés par les autres enfants. Et puis le temps de l’école est arrivé, Pibi lui n’est pas allé à l’école, les autres se moquaient et « Désormais, moi aussi j’évitais Pibi. De retour de l’école, si je le voyais, je faisais semblant de ne pas le reconnaître et je poursuivais mon chemin » Pibi était à nouveau seul.

Un bel album qui montre avec beaucoup de tendresse, de pudeur, une amitié avec un enfant autiste.

 

La route du Nord

Xavier-Laurent Petit

Castor poche Flammarion – 4,70€

1056543973.jpg

Galshan, comme chaque été, rejoint Baytar son grand-père, vieilli, presque aveugle, mais toujours aussi fier et têtu. Mais cet été ne ressemble en rien à ce que Galshan a connu. Le troupeau de Baytar est réduit à quelques brebis efflanquées, six chevaux dont Gadÿn qui va bientôt mettre bas, et jamais les pluies d’été n’ont tant tardé. Soleil et vent brûlent tout. Uugan décide de prendre la route du nord avec ses bêtes et celles de Baytar. Galshan l’accompagne laissant à regret son grand-père. Un long voyage commence. Ils sont accompagnés de Sofia, photographe. Galshan servira d’interprète et devra montrer au cour de ce périple qu’elle est la digne petite fille de Baytar.

Un vrai roman d’aventure comme on les aime, bien écrit, bien mené. Nous avions rencontré Galshan dans 153 jours en hiver et dans Le col des mille larmes, mais il est tout à fait possible de lire La route du Nord  sans avoir lu les précédents… seulement, en fermant La route du nord, on a sûrement envie de se précipiter pour les lire.

 

26 janvier 2008

Elisabeth 1

Elisabeth Ire, Reine d’Angleterre

Béatrice Fontanel - Illustrations Maurice Pommier

Gallimard Jeunesse 19,90€

 

a66d910dc9cd011d16988201c51d82e7.jpg

Après Henri IV, Béatrice Fontanel et Maurice Pommier, en nous contant la vie d’Elisabeth Ire, nous plongent dans un siècle riche en événements, amours, complots, exécutions, batailles navales… tous les ingrédients d’un bon roman ! et il se lit d’une traite, comme on lit une fiction, mais ne nous leurrons pas, c’est bien d’un documentaire qu’il s’agit, et peut-être un renouvellement du documentaire qui, il faut bien le dire, depuis quelque temps, sûrement à cause d’Internet, séduit moins les jeunes. Alors, faut-il leur proposer des documentaires avec liens internet, ou bien un beau livre qui se lit d’une traite et dont le texte est soutenu par des illustrations pleines de vie et de détails savoureux ?...

 

6a955c1a551c9e36b4241f8541938314.jpg
103d4b2dddf377ca3f97df34b5d8c886.jpg

 

Et pour vous faire sourire en attendant de vous plonger dans la lecture d’Elisabeth Ire,

quelques croquis que Maurice Pommier envoie à Béatrice Fontanel 

0d0b0138a135a4c41685fc42002cbd15.jpg
9ca4111d13476960e4097a258bd2fe66.jpg

26 décembre 2007

Envie de BD?

Lou!

Julien Neel – Génat – 9,40€

7db93dee6114b4febb1b40780e4e8485.jpg

Lou est une jeune fille qui vit avec sa maman adorée dans un petit appartement. Lou aime la vie, sa meilleure amie Mina, son voisin d’en face, le dessin, et le petit chat qu’elle a adopté. Lou nous raconte son école, ses vacances à « Mortebouse » chez sa grand-mère, sa relation avec sa mère… elle nous raconte sa vie, faite de rencontres, de fous rires mais aussi de déceptions, de sentiments…

Cette bande dessinée (le 4ème tome vient de paraître) pas du tout "fleur bleue" comme pourraient le laisser croire les couvertures, est d’une fraîcheur délicieuse, d’un humour toujours bien placé et décapant, et c’est toujours avec grand plaisir que nous suivons le quotidien  de cette agréable jeune fille !

18 décembre 2007

Père et fille

Les carnets de Lieneke

Jacob Van Der Hoeden

L’Ecole des loisirs- 14,80€

 

06c4495c6784b042a39ad50b939f6c58.jpg

Lorsque Nathalie, la représentante de l’Ecole des loisirs, m’a présenté "Les carnets de Lieneke", j’ai aussitôt pensé à «  Lettres à Barbara » de Leo Meter, publié à La Farandole en 1990. Lieneke et Barbara sont deux petites filles juives hollandaises séparées de leur papa par la guerre. Un papa qui, pour garder le lien, écrit des lettres pleines de tendresse agrémentées de dessins. Pour Lieneke ce sont de petits carnets tendres et drôles sur la vie de tous les jours; un seul fait référence à la guerre : « Est-ce que tu sais ce que j’aimerai ? Que cette année il n’y ait ni lapin de Pâques, ni poussin de Pâques, mais une colombe, une vraie colombe de la paix ».

Un des petits carnets est un texte d’Agnès Desarthe qui prend la voix de Lieneke pour nous raconter l’histoire de ces carnets. L’Ecole des loisirs a fait de ces petits carnets un bel objet, ils sont présentés dans un petit coffret : un objet précieux.

Les lettres à Barbara témoignaient davantage du vécu du père, de ses rencontres... malheureusement ce livre est épuisé; peut-être, un jour, un éditeur aura-t-il la bonne idée de le rééditer?

08 décembre 2007

Je serai les yeux de la Terre

Je serai les yeux de la terre

Alain Serres, Illustrations Zaü

Photographies Altitude

Préface Yann Arthus-Bertrand

bbe7eb26c14617f7273ddf749add314f.jpg

"Un arbre, une école, un quartier …

Être ensemble, là, en ce lieu,

c’est important pour une fille, ou un garçon.

Pour connaître et savoir faire, mais c’est aussi indispensable

pour apprendre à analyser, critiquer, protester, proposer,

débattre selon les règles de la démocratie,

et devenir un citoyen du monde pour qui aucun arbre

ne pourra cacher aucune forêt."

De très belles photographies aériennes des photographes de l’agence Altitude nous montrent notre planète, sa beauté mais aussi ses douleurs. A ces photos répondent de façon magistrale les encres de Chine de Zaü. Cela, c’est pour le plaisir des yeux, et pour s’interroger, pour réfléchir, pour essayer de changer, de protéger le monde qui nous entoure, des textes ciselés, très poétiques d’Alain Serres. Et pour approfondir, à la fin de l’ouvrage sont expliqués les 100 mots clés du développement durable et solidaire. Un livre à offrir, à s’offrir, à laisser « traîner » à portée des enfants et des adultes.

a80bf72b22cb086aff820f7b052a158a.jpg
ab829dbd1fe2ffc9f336a2c0a0e5e0b0.jpg

02 décembre 2007

Eléphant?

Les éléphants n’oublient jamais

Anushka Ravishankar-Christiane Pieper

Edition Tourbillon 14,90€

50c32db07e36eda2f01148c5538845eb.jpg

« Tout était calme dans la jungle quand, soudain, un orage éclata. », et l’éléphanteau se retrouva seul. Après quelques mésaventures, il rencontra un troupeau de buffles, il eut envie de rester avec eux, et ils l’acceptèrent. Le temps passa, il grandit, mettant sa différence au service des buffles. Mais un jour il dut choisir : éléphant ou buffle ?

L’histoire toute simple d’une adoption réussie, accompagnée d’illustrations pleines de vie et très expressives, qui réjouira les enfants.Mais cet album est aussi un « objet » à part, puisque chaque livre est entièrement fabriqué de façon artisanale sur un papier spécial, fait main,  par une collectivités d’imprimeurs de la ville de Chennaî, dans le sud-ouest de l’Inde.