Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 février 2015

Marion Brunet rencontre ses lecteurs

Dans le cadre du prix des dévoreurs 2014,

Marion Brunet

est venue expressément de Marseille

pour rencontrer les élèves de CM2 et 6ème

qui participent à cet événement.

 

DSC00890.JPG

 

 

DSC00887.JPG

Les enfants ont pu dialoguer avec Marion.

Elle leur a en avant-première lu, les deux premiers chapitres de la suite des aventures de Yoan, Abdoul et La Boule dans

L'Ogre au Pull rose griotte

Entre deux rencontres Marion Brunet a répondu aux questions d'Annie

L'interview

ICI

 

dévoreurs de livres,evreux,librairie,marion brunet

 

L'Ogre au Pull vert moutarde, éditions Sarbacane, coll. Pépix, 9,90€
L'Ogre au Pull rose griotte, éditions Sarbacane, coll. Pépix, à paraître le 4 mars 2015

Marion Brunet est également auteure de romans pour grands ados :

 

dévoreurs de livres,evreux,librairie,marion brunet

 

Frangine, Dans les dévoreurs 3ème en 2013, éditions Sarbacane, coll. Exprim', 14,90€
La Gueule du Loup, éditions Sarbacane, coll. Exprim', 15,50€

28 novembre 2014

Retour sur la journée de dédicaces de Christophe Mauri

DSC00652.JPG

 

Christophe Mauri

était à nouveau à la librairie pour

la dernière épreuve de Mathieu Hidalf

Gwen à voulu en savoir plus

et Christophe a accepté de répondre à ses questions

Ce dialogue est en ligne

sur le blog de

l'oiseau Délire

où tous les 15 jours, le mardi à 12H30

nous vous présentons des livres que nous aimons

Pour écouter

L'Oiseau délire

 

14 juin 2014

Qui cherche un nid, trouve l'Oiseau lire

 

DSC00043.JPG

Hé oui, l'Oiseau lire est à vendre, car j'aimerais prendre ma retraite

Ce message d'Aurélien Loncke dira mieux que moi « L'Oiseau lire »

"Ce petit mot pour vous dire -un peu tardivement, c'est vrai, mais bon...- quel plaisir j'ai eu à flâner dans votre si jolie librairie, sorte de cocon 5 étoiles, bulle d'air et sac de mots, petit monde douillet pour se mettre à l'abri de l'autre, celui des grands, et qui est nettement moins accueillant que le vôtre. Et donc, merci. "

"Votre librairie est un trésor à céder à un cœur d'or...Et ça prend du temps pour dénicher une pépite. Mais vous trouverez.

Mais vous me direz, oui, mais quel en est le prix de vente ???

Hé bien , il est fixé en fonction de tout ce que l'on peut récolter:subventions diverses,aides à la reprise des librairies, appels aux amis de la librairie, crowfunding, etc...Et éventuellement, bien sûr vos propres deniers.

Et pour le stock, règlement échelonné si nécessaire.

Accompagnement possible sans restriction de temps

Évreux, petite ville de province 50 000 habitants, à une heure de Paris Saint Lazare

 

28 mars 2013

Martine Bourre

 

Martine Bourre était à l'Oiseau lire,

ses lecteurs ont envahi la librairie !

DSC06241.JPG

DSC06238.JPG

18 novembre 2011

Mario Ramos et Thimothée de Fombelle à la librairie

Prochainement, deux évènements à l’Oiseau lire !

NUMERO 1 :

Vendredi 25 novembre 2011

Rencontre avec

Mario RAMOS

à l’IUFM

De 19H00 à 20H30

Loup 7 bis.jpg

Nous  ne vous le présentons pas

Vous connaissez sûrement :

C’est moi le plus beau

C’est moi le plus fort

Et tous ses autres livres

qui ont enchanté vos enfants...

Eh bien ils pourront eux aussi le rencontrer,

car à cette rencontre vous pouvez venir avec eux !


« Faire rire quelqu’un le rend plus humain

Dans mes albums, j’adore travailler là-dessus.

Faire rire ensemble les petits et les grands est

la plus belle récompense pour un auteur » Mario Ramos

 

Mario RAMOS

sera également en dédicace à l’Oiseau lire 

Samedi 26 novembre 2011

De 10H00 à 12H00 et de 14H00 à 17H00


NUMERO 2 :

Mercredi 30 novembre 2011

Timothée DE FOMBELLE

(Dont le deuxième tome de Vango

vient d’arriver en librairie)

sera à L’Oiseau lire

en dédicace

de 14H00 à 18H00

et en rencontre

de 18H30 à 20H00

Timothée DE FOMBELLE

est aussi l'auteur de

Tobie Lolness

dédicace,librairie,album

Pour vous ouvrir l'appétit

une petite présentation du tome 2 de

Vango : "Un prince sans royaume"

dédicace,librairie,albumSi vous voulez savoir qui veut la mort de Vango ; si comme lui vous voulez connaître l’histoire de ses parents, alors envolez-vous avec lui. A New-York, au sommet des gratte-ciel, vous surveillerez Voloï Viktor. En suivant la Taupe, c’est sur les toits de Paris que vous vivrez l’aventure ; et avec Ethel, en Ecosse, vous connaitrez l’ivresse de la vitesse. Avec Mademoiselle, vous aurez un aperçu du Stalinisme et à bord du Zépelin avec Eckener, du nazisme. Oui, Vango est un roman d’aventures ; mais un roman d’aventures qui survole l’Histoire. Le destin de Vango , son aventure, sont liés à l’histoire du monde.

Un roman envoûtant, passionnant pour tous les ados et les adultes.

06 avril 2011

Un jour...

Un jour.jpg

Un jour

Morris Gleitzman

Les grandes personnes          

16.00€

Il y a longtemps que je n’ai pas lu un roman sur la Shoah aussi fort, aussi émouvant.

L’action se passe en Pologne en 1942. Félix, 10 ans, vit par les histoires qu’il se raconte et que ses parents lui ont racontées, et n’a aucune conscience de ce qui se passe à l’extérieur de l’orphelinat où il vit. Et à nous aussi il raconte : « Un jour... je me suis évadé de l’orphelinat pour retrouver papa et maman ».

Mais derrière les portes de l’orphelinat, c’est la barbarie, et Félix découvre que les nazis haïssent les juifs. Un jour, il sauve une petite fille de 6 ans, Zelda, dont les parents viennent d’être exécutés. Il décide de l’emmener avec lui vers la ville et le ghetto. Et de jour en jour, ensemble, avec leurs yeux d’enfants, en essayant de survivre. Ils découvrent les horreurs du nazisme : « Un jour, j’ai fait mon premier voyage en train, mais je ne dirais pas que c’était formidable. Je dirais plutôt que c’était pénible et affreux. » Heureusement Félix et Zelda sautent…. et alors ils courent, et alors ils rencontrent l’horreur, mais aussi Génia et son grand cœur.

Ce qui est extraordinaire, c’est l’équilibre entre les horreurs de l’Histoire et la candeur des enfants. Au côté de Zelda et de Félix, on vit l’horreur du ghetto, les caches aléatoires, l’antisémitisme, le courage de quelques individualités, comme le docteur Barney, la noirceur du ghetto, les dénonciations. Mais, Morris Gleitzman, arrive aussi à nous faire sourire, Zelda et Félix sont émouvants et drôles. On pense au film La vie est belle mais Félix et Zelda, eux, ne sont pas à l’abri des horreurs de l’antisémitisme.

Félix et Zelda : deux enfants très attachants. Félix et sa passion pour Richmal CROMPTON, qu’il interroge dans les moments difficiles ; Zelda, têtue et autoritaire : « t’es bête ou quoi ? »

Deux enfants qui longtemps m’accompagneront.

 Annie

20 janvier 2011

Odd et les géants de glace

9782226195548.jpg

Odd et les Géants de Glace

Editions Albin michel (10€)

Quel plaisir de retrouver Neil Gaiman dans un récit qui nous plonge au cœur de la mythologie nordique. Nous suivons l’histoire de Odd, jeune garçon viking avec deux tares : d’une il est boiteux, depuis qu’un arbre lui est tombé sur la jambe ; de deux il affiche en permanence un sourire sarcastique, exaspérant pour les autres villageois. Mais sa vie va être bouleversée, le jour où il va sauver un ours pris au piège par un arbre.

Le voilà parti pour un voyage extraordinaire aux pays des dieux où son esprit sera sa meilleure arme.  

Avec beaucoup d’humour, Odd nous emmène aux pays des légendes nordiques, dans un récit haletant et fantastique et comme chaque fois avec Neil Gaiman la magie opère.

A noter que ce roman est illustré par Brett Helquist.

Gwénaël

 

03 novembre 2010

Régis Lejonc à l'Oiseau Lire

Régis Lejonc

 

A

 

L’Oiseau lire

 

Le 13 novembre

De 10 heures à 13 heures

Et de 14 heures à 17 heures30

Vous découvrirez ces deux

derniers albums

 

41672.jpg

 

Le Golem

Texte d’Anne Jonas

 

413cFiqWf5L._SL160_.jpg

 

Et

Le Petit Chaperon rouge

Ou la petite fille aux habits de fer blanc

Texte de Jean-Jacques Fdida (14,00€)

 

De nombreuses versions du Petit Chaperon rouge existent de part le monde, mais l’on connait peu celles d’avant Perrault, et c’est une de ces versions que nous propose, avec son talent de conteur et son exigence de fidélité à la tradition orale, Jean-Jacques Fdida. Son héroïne n’est pas une petite fille sage, mais une petite coquine qui use son habit et ses souliers de fer, pour plus vite aller seule dans la forêt, où jeune fille affriolante elle se pique au jeu de la séduction, choisissant : 

 «  le chemin des épingles

Avec lesquelles on peut s’attifer

Plutôt que celui des aiguilles

Avec lesquelles il faut travailler »

Bien sûr le loup dévore la grand-mère, mais point de chasseur pour lui ouvrir le ventre, non le sang et la chair de sa grand vont nourrir la jeune fille qui pratiquera l’art de l’effeuillage avant de rejoindre le loup et de lui échapper par une ruse scatologique.

Ce petit livre rouge, ressemble aux livres d’images d’autrefois, mais ne vous y trompez pas, il n’y a pas que le texte de Jean-Jacques Fdida qui revisite le conte, les illustrations de Régis Lejonc accompagnent la fillette dans sa transformation. D’abord petite fille espiègle, au fil des pages elle devient une aguichante jouvencelle. Les illustrations éclairent le conte. Forêt sombre, loup inquiétant surgissant du bois, et fillette se transformant au fil des pages en une jeune fille sensuelle. Une réussite qui m’a rappelé les photographies de Sarah Moon illustrant le petit chaperon rouge de Charles Perrault avec une audace et un talent contesté à l’époque (1983).

Annie Falzini

 

 

 

quelles-couleurs.jpg

Et

Son imagier génial

 

Quelles couleurs

 

 

Imagier ? Livre d’artiste ? Je ne sais, mais ce que je sais, c’est que c’est un livre précieux, un imagier comme on en rencontre malheureusement trop peu. Une suite d’illustrations, de photographies, de compositions graphiques issues de la culture populaire, de la bande dessinée, du cinéma, de la chanson ; toutes extraordinairement belles, drôles, bourrées de références qui réjouiront les adultes. Cette succession d’images nous entraîne dans une balade où l’on découvre ce que chaque couleur évoque à Régis Lejonc.

« Ce que je sais, c’est que si le monde était sans couleur, il ne serait pas noir et blanc, comme dans les vieux films. Si le monde était sans couleur, il serait bêtement invisible à nos yeux. »

J’espère que chacun, grâce à ce nuancier, découvrira quelle est sa couleur préférée, du blanc Melville (hé oui, sa baleine) au bleu, Blues, en passant par le rouge, petit chaperon. Un régal ….

 

Et bien sûr

Tous ses autres livres

Dont

Les indiens

De Franck Prévot

Dans la sélection des

 Dévoreurs 2011