Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03 décembre 2009

Noëëëëlll !

le cadeau de noel de gaston g.jpgLe cadeau de noël de Gaston Grippemine

John Burningham

Père Castor Flammarion, 12 €

Un album de noël que j'ai à la librairie tout au long de l'année, comme Boréal Express ou Demain c'est noël. Raconter les péripéties du Père Noël est un vrai plaisir dont je ne me lasse pas. Sur des doubles pages les dessins au crayon de couleur de John Burningham nous montre un Père Noël épuisé, prenant soin de ses rennes, les couchant, les bordant, et qui se glissant dans son lit, s'aperçoit qu'il reste un cadeau dans son sac, celui de Gaston Grippemine qui habite tout en haut du mont Briochon, et Gaston ne reçoit qu'un cadeau par an, celui du Père Noël. Alors  dans la nuit noire il se met en route. Il va utiliser de nombreux moyens de locomotion qui les uns après les autres l'abandonneront dans la neige : avions, voiture, moto, ski, pour enfin escalader les rochers qui lui permettrons de déposer son cadeau. Ce qui fait la saveur de cet album qui peut être raconté très tôt c'est la mise en page du récit : pour chaque moyen de locomotion utilisé on voit le Père Noël expliquer son problème, puis une grande page couleur, et on tourne la page pour assister à la catastrophe, avion dans la neige, voiture dans un arbre...un dessin tout simple, très expressif qui ravi les enfants, et la double page montrant son retour...un régal.

Ce livre qui était épuisé depuis un an est réédité, et l'on aimerait que d'autres albums de John Burningham le soient.

Annie Falzini

12 novembre 2009

Jamais trop tard pour une rentrée scolaire

le plus vieux de la classe.jpgLe plus vieux de la classe

Irène Cohen-Janca

Rouergue, DAcoDAc, 6 €

Cette rentrée des classes ne se passe pas du tout comme John l'espérait. Celui que tout le monde remarque c'est le vieux, le grand, celui qui au milieu de la cour est le centre des moqueries. L'action se passe au Kenya et Zéfania, le grand, est un adulte. L'école vient d'être déclarée gratuite pour tout le monde, y compris pour les adultes et Zéfania veut apprendre à lire pour devenir policier et nourrir convenablement sa famille. Mais difficile d'aller en classe chaque jour quand on est un adulte cultivateur et qu'on a charge de famille.

A travers les yeux de John, le narrateur, le lecteur découvre peu à peu la personnalité et le quotidien de Zéfania et prend conscience des conditions difficiles de la vie dans le désert Kenyan. Un roman court qui s'adresse à des lecteurs plus jeunes que dans la collection DoAdo, une écriture simple, pour un roman fort, comme dans de nombreux romans de la collection DoAdo, peut-être la ligne éditoriale de cette nouvelle collection.

Annie Falzini

31 octobre 2009

Encore des couleurs !! encore des émotions...

une touche de couleurs.jpgUne touche de couleurs

Pauline Kalioujny

Hongfei, 13,50 €

Lupus, un chien noir, s'ennuie, et dort dans un grand monde blanc... Soudain, quelque chose de glacé lui touche la queue...: c'est le bleu. Et, Lupus pénétre dans cet univers bleu, il en ressent le frais, nage parmi les poissons. Puis Lupus va découvrir l'univers et les sensations du vert, du jaune, du rouge. Puis trempé, imprégné de toutes ces couleurs, il se secoue et éclabousse ce grand monde blanc des couleurs qu'il a rencontré, il crée ainsi un monde où il ne s'ennuiera plus. Vous me direz rien de bien nouveau, nous avions déjà Le magicien des couleurs de Arnold Lobel, c'est vrai et j'adore ce livre, mais Une touche de couleurs s'adresse à des enfants plus jeunes et les illustrations de Pauline Kaliouny, linogravures et encres de couleur donnent à ses images un charme que goûteront sûrement les jeunes enfants. Le monde qu'il crée est particulièrement réussi.

Annie Falzini

28 octobre 2009

La couleur dans tous ses états

quelles couleurs.jpgQuelles couleurs !

Régis Lejonc

Thierry Magnier, 16 €

Imagier ? Livre d'artiste ? Je ne sais, mais ce que je sais, c'est que c'est un livre précieux, un imagier comme on en rencontre malheureusement trop peu. Une suite d'illustrations, de photographies, de compositions graphiques issues de la culture populaire, de la bande dessinée, du cinéma, de la chanson, toutes extraordinairement belles, drôles, bourrées de références qui réjouiront les adultes. Cette succession d'images nous entraîne dans une balade où l'on découvre ce que chaque couleur évoque à Régis Lejonc.

« Ce que je sais, c'est que si le monde était sans couleurs, il ne serait pas noir et blanc, comme dans les vieux films. Si le monde était sans couleurs, il serait bêtement invisible à nos yeux. »

J'espère que chacun, grâce à ce nuancier, découvrira quelle est sa couleur préférée, du blanc Melville (hé oui, sa baleine) au  bleu, Blues, en passant par le rouge, petit chaperon. Un régal ....

Annie Falzini

24 octobre 2009

Inuk par Martine Bourre

inuk est amoureux.jpgInuk est amoureux

Carl Norac, illustrations Martine Bourre

Pastel, 12,50 €

Inuk est amoureux : dans le froid de la banquise, il le dit à tous, bêtes et gens. Mais ses amis s'esclaffent, ils trouvent que Lucy, son amoureuse, est une fille affreuse. Ils l'appellent « Bec de lièvre ». Pourtant, avec ces lèvres-là, les mots qu'elle envoie dans l'air sont les plus doux du monde. Inuk est heureux de cet amour, mais Lucy est triste, très triste. Alors Inuk a une idée. Dans des pierres à savon, il sculpte son amoureuse. Il y met tant de passion que les gens son troublés et leur regard sur Lucy change. Les sculptures révèlent sa beauté, ses bras volants, son sourire, son regard. Plus personne ne se moque. Inuk et Lucy peuvent s'aimer, se réchauffer, avoir des enfants, beaucoup d'enfants.

Cet album est un bel hommage à Johnny Inukpuk, sculpteur Inuit qui sculpta des femmes à la bouche en bec de lièvre, des femmes, qui, comme dans cet album, sont un hommage à la beauté féminine, pas celle que l'on voit au premier regard, mais celle plus profonde que l'on découvre peu à peu. Les personnages ont une vie extraordinaire et l'on perçoit le bonheur d'Inuk, les moqueries, la tendresse à travers les aquarelles de Martine Bourre qui accompagnent merveilleusement le texte.

Annie Falzini

22 octobre 2009

L'origine du feu

rouge gorge.jpgRouge gorge ou comment le feu vint au monde

Pierre Delye, illustrations Martine Bourre

Didier jeunesse, 11,90 €

 

 

« Ca c'est passé au début du monde.

Au commencement, il y avait des animaux.

Des animaux qui étaient moches...

Moches et surtout mal fichus !

Sans plumes ni ailes, sans fourrure ni pelage

sans crocs ni griffes, incapables de courir vite,

de sauter haut, de bien nager ou de grimper

aux arbres rapidement....ils sont nuls ! »

Vous avez, je pense, deviné qui sont ces animaux nuls !...

Heureusement, un petit oiseau qui les observe a pitié d'eux. Il va trouver le soleil et lui raconte le malheur des animaux moches et mal fichus. Alors le soleil a une idée...

Et c'est depuis ce jour que les humains possèdent le feu et que cet oiseau s'appelle Rouge-Gorge, car c'est lui le courageux.

Un conte magnifiquement soutenu par les illustrations lumineuses de Martine Bourre, qui a pour cet album, à nouveau utilisé, avec tout le talent qu'on lui connaît, les collages.

Annie Falzini

30 septembre 2009

Combien d'oiseaux ?

combien doiseaux.jpgCombien d'oiseaux ?

Alice Melvin, traduction Michèle Nikly

Albin Michel jeunesse, 12,90 €

Ce livre à compter des oiseaux jusqu'à 20 renouvelle le genre « livre à compter ». Une maison endormie, le coq chante et les oiseaux de 1 à 20 s'éveillent. Un texte poétique présente l'activité des oiseaux au fil de la journée sur des illustrations tendres et expressives. On compte les oiseaux, pies jacassant, pigeons traçant des arabesques, oies caquetant et le crépuscule arrivant, hirondelles ensommeillées, corneilles tournoyant. La nuit est là, une fenêtre s'allume dans la maison, les oiseaux sont endormis, sauf le hibou.

Un album à compter agréable à regarder et agréable à lire à voix haute.

Annie Falzini

26 septembre 2009

Les grenouilles samouraïs

grenouilles samourai.jpgLes grenouilles Samouraïs de l'étang des Genji

Kazunari Hino, illustrations Takao Saitô, D'après le Heiké Monogatari, ou « le dit des Heiké »

Picquier jeunesse, 15,50 €

Grand-père Crapaud vit paisiblement près de l'étang des Genji. Au milieu de belles plantes et de jolies fleurs, il raconte à ses petits l'histoire trouble de la guerre entre les Genji et les Heiké, accompagnant son récit de quelques beng beng beng de cet instrument traditionnel japonais (proche du luth), le biwa. Cela se déroule dans une lointaine époque, au temps où les grenouilles portaient de chatoyants kimonos colorés et de drôles de petits chapeaux, où le Seigneur des Genji, un valeureux samouraï, régnait fièrement sur l'étang. Un mystérieux événement vient un jour déranger la vie de ces grenouilles musiciennes.

« Un monstre aux yeux luisants

M'a soudain saisie de sa griffe et m'a jetée par terre » se plaint madame rainette rousse.

L'alerte est lancée et l'illustre seigneur Yoritomo exige un rapport du général Yoshinaka, qui à son tour exige un rapport. Quel est donc cet effrayant personnage qui laisse quatre empreintes dans le sol et porte une longue moustache blanche ? Un chat Heiké !

« Au combat ! Samouraïs de l'étang, venez tous ! »

Chevauchant une fière sauterelle et vêtu d'une tunique en feuilles de bambou, ainsi que d'un casque en coquille de noix, Yoshinaka lance son armée de dix mille grenouilles à l'assaut du bois des Heiké...mais leurs lances-pissenlits ne font pas beaucoup de tort à cet énoooorme chat Heiké. Leur force, bien sûr, c'est l'étang, et un jeune samouraï, Ushiwakamaru. Grâce à lui, le chat pris au piège sur une feuille de nénuphar trouée finira en minuscule crabe, au fond de l'étang. Des crabes que l'on nomme depuis crabes « à masque de Heiké ».

A la fois fable et poème chanté, ce récit est inspiré de l'épopée du Heiké Monogatori, témoignage des combats entre les clans des Genji et des Heiké, qui fut interprété au XIVème siècle par des bonzes aveugles et qui eux-mêmes s'accompagnait du biwa. Dans cette fresque poétique et mouvementée, la ruse et le courage des plus petits sont portés à l'honneur, provoquant la chute des puissants. Evocation d'une bataille éternelle pour le pouvoir, cet album rythmé est aussi une ode formidable aux forces et aux richesses naturelles qui nous entourent, nature peuplée de grenouilles japonaises mignonnes à croquer...

Laure Devisme

04 septembre 2009

Veux-tu être mon ami ?

veux tu etre mon ami.jpg

Eric Battut

Didier Jeunesse, 12,90 €

Un album minimaliste pour nous parler de différence et d'amitié. Souris verte est triste, les souris grises ne veulent pas d'elle pour amie, alors elle part en quête d'un ami...vert, mais la sauterelle, la grenouille, le caméléon, refusent. Heureusement l'éléphant vert accepte. Mais pourquoi est-il vert...? Que c'est bon d'avoir un ami, même s'il est gris. Des dessins tout simples aux crayons de couleurs ou à la craie pour nous compter une histoire toute simple qui ravira les petits.

Annie Falzini

31 juillet 2009

L'amour en cage

L'amour en cage

Maryvonne Ripper, Seuil jeunesse, 7,50 €

amour en cage.jpgDès qu'il rentre du collège, Paul part dans la nature ardéchoise, seule capable de lui faire oublier les heures d'ennui et d'humiliation. Peque, Pequenaud, il ne lui était pas venu à l'idée que le métier de son père puisse être objet de mépris. Heureusement, il va peu à peu sortir de sa solitude grâce à Aïssata, la jolie guinéene avec qui il se lie d'amitié.

Et il y a Nanah, l'oisillon recueilli par Paul qui va devenir une pie jacassante, espiègle et affectueuse. Mais une pie c'est fait pour vivre libre. Paul est confronté à un cas de conscience, comme Sylvain l'amoureux de Lisa, sa grande sœur, qui ne veut pas la laisser partir faire des études d'infirmière, le métier qui la rendrait heureuse. Et Aïssata qui lui annonce son départ pour l'Afrique, un déchirement pour Paul.

Un roman bien écrit, agréable à lire qui sous couvert de roman animalier aborde des problèmes susceptibles de toucher les jeunes lecteurs.

Annie Falzini