Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24 janvier 2015

L'opéra volant Carl Norac et Vanessa Hié

Carl Norac et Vanessa Hié

 

livres,dédicaces,interview

 

"Montrer la beauté est une façon de résister"

 

Carl Norac et Vanessa Hié étaient à la librairie L'Oiseau Lire, samedi, pour dédicacer leur album, L'Opéra volant, paru aux éditions Rue du Monde. Entretien sur l'art et la liberté.

Comment est née votre collaboration sur cet album ?

Vanessa Hié : J'avais dessiné des portraits d'oiseaux costumés et je les ai montrés à Alain Serres (éditeur de Rue du Monde, ndlr). J'avais envie de travailler avec Carl Norac et Alain Serres m'a parlé de lui. Il lui a montré mes dessins.

Et ces oiseaux vous ont fait penser à une troupe d'artistes...

Carl Norac : Oui, quand j'ai vu ces oiseaux, leurs costumes, j'ai pensé à la liberté. Celle de l'oiseau et celle de l'artiste. Le tour du monde de cette troupe, d'abord mal perçue par les villageois avant d'être acceptée, montre bien l'importance de la culture.

Comment avez-vous reçu le texte de Carl Norac ?

Vanessa Hié : Comme une évidence ! Ces oiseaux costumés ne pouvaient vivre que dans une troupe de théâtre.

Souvent, l'illustrateur dessine à partir d'un texte, dans cet album, c'est l'auteur qui a dû écrire à partir d'images. Est-ce une contrainte ?

Carl Norac : Ces oiseaux m'ont plu, je les ai tout de suite imaginés dans une troupe d'artistes. Comme dans tous mes livres, il y a une part d'éléments autobiographiques. Quand j'étais jeune mes parents avaient une troupe de théâtre ambulant qu'on démontait et remontait. On écrit pour les enfants et pour la part de l'enfant qui est encore en nous. pour moi, l'important est de travailler la narration, la symbolique d'un texte et l'affectif pour faire passer certaines valeurs, pour qu'il y ait un contenu.

Aujourd'hui, à la suite des attentats et du climat qui règne en France, pensez-vous avoir un rôle à jouer vis-à-vis des jeunes ?

Vanessa Hié : On en a beaucoup parlé entre auteurs et illustrateurs. J'ai repensé à mon travail et si je n'ai pas le courage des caricaturistes, je pense que mon rôle est de rendre le monde moins moche.

Carl Norac : Oui, montrer la beauté est une façon de résister. La provocation est un autre moyen.

Vous aimeriez faire un livre pour expliquer aux plus jeunes ce qu'il s'est passé ?

Carl Norac : Il y a dix ans, après les attentats de Madrid, j'ai écrit un livre, Le géant de la grande tour, qui parlait du terrorisme et des attentats du 11 septembre aux États-Unis. C'était une fable où la sagesse des hommes fait taire la violence. J'ai donné beaucoup d'interviews sur ce livre en France et en Belgique mais le livre ne s'est pas du tout vendu. Ce n'est pas facile d'entrer dans une librairie en demandant un livre sur le terrorisme...

Alors comment en parler ?

Il faut faire attention à ne pas faire un parallèle trop facile et mal perçu et surtout ne pas manipuler les enfants. Et depuis quelque temps, il y a des thèmes plus délicats à traiter. Regardez la polémique autour du livre Tous à poils (album sur la nudité dénoncé par l'élu UMP Jean-François Copé, ndlr)... Je pense qu'il ne faut pas se censurer, on peut aborder beaucoup de sujets dans les contes et surtout continuer à faire des livres drôles. Savoir prendre de la distance grâce à l'humour et savoir rire de soi.

Entretien : Béatrice Cherry-Pellat

 

Vous pouvez écouter l'émission concernant

Carl et Vanessa

 ICI


 

 

09 janvier 2015

Carl Norac et Vanessa Hié en dédicace

Lire rend libre

La liberté de la presse c’est la nôtre

 

charlie.jpg

difficile après ce mercredi noir de faire la fête

pourtant la vie continue

et nous vous invitons

samedi 17 janvier

à une rencontre dédicace

avec

Vanessa Hié et Carl Norac

pour

l’Opéra volant

Un hommage flamboyant au monde des artistes, aux gens du spectacle…et à tous les amoureux du fascinant monde des oiseaux.

full_opera-volant.jpg

Oisel sort de son œuf complétement émerveillé par ce monde qui l’entoure. Et il le sait, quand il sera grand, il sera artiste ! Mais il faut bien gagner sa graine en attendant la célébrité. Maçon de nid, cueilleur de fruit ou gardien d’oisillons… Rien ne lui convient ! Une cigogne lui confie  un travail délicat, emmener Léna, une petite fille, à la ville. Sur la route difficile, Oisel et Léna font la connaissance d’une troupe d’artistes. Dès lors le chemin se fait en chantant et en dansant ! Mais la ville s’avère très peu accueillante pour les troubadours… L’oiseau et ses compagnons contraints d’abandonner l’enfant  partent sur les routes avec leur Opéra Volant, mais Oisel pense sans cesse à Léna.

Un très beau texte de Carl Norac, poétique et sensible sur la vie d’artiste avec des personnages haut en plumes colorées ! De belles illustrations de Vanessa Hié qui maîtrise parfaitement sa technique de peinture et de collage. Le mélange des couleurs et des motifs donnent vie à cette troupe d’oiseaux artistes, dans un esprit victorien.

Charlotte

 

opera volant.JPG

L'Opéra volant

Rue du monde

22,90€

 

vanessa Carl.JPG

 

 Carl et Vanessa

Samedi 17 janvier de 11H à 12H

et de 14H à 18H

 


 

17:32 Publié dans dédicaces | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : livres, dédicaces

03 janvier 2015

Très belle année 2015

Nous vous souhaitons pour cette nouvelle année

bonheur, santé, lectures...

de très belles lectures

 

 

CARTE-MARTINE-MAIL.gif 

 

 

 

 

« Je ne veux pas que ma maison soit

murée de toutes parts, ni mes fenêtres bouchées,

mais qu’y circule librement la brise que

m’apportent les cultures de tous les pays. »

Gandhi

 

 

in :Vive la liberté

Poés’idéal

Editions Bruno Doucey

 

 

 

 

 

20 décembre 2014

Coups de coeur!

Besoin d'idées de dernières minutes?

Voici quelques coups de cœur :

DSC00728.JPG

Bonne journée

Olivier Tallec
éd. Rue de Sévres
14,00€

DSC00737.JPG

DSC00738.JPG

DSC00739.JPG
Petit illustré des gros clichés d'Hollywood

Allan Barte
éd. Jungle
9,90€

DSC00741.JPG

DSC00742.JPG

Le meilleur livre pour apprendre à dessiner une vache

Héléne Rice & Ronan Badel
éd. T.Magnier
10,90€

DSC00729.JPG

Le chevalier de ventre-à-terre

Gilles Bachelet
éd. Seuil
15,00€

DSC00730.JPG

L'opéra Volant

Carl Norac & Vanessa Hié
éd. Rue du Monde
22,90€

DSC00733.JPG

DSC00734.JPG

DSC00744.JPG

Louve

Fanny Ducassé
éd. T.Magnier
13,90€

DSC00745.JPG

Livre CD:

DSC00747.JPG
Les instruments de pipo

Mathieu Prual & Delphine Chedru
éd. Didier Jeunesse
13,10€

DSC00748.JPG

Steve Waring

illustré par Thomas Baas
éd. Des Braques
18,30€

DSC00749.JPG

Petites histoires du monde

Jean-Claude Carrière & Anna Forlati
éd. Bulle de Savon
20,90€

Chronique ici

DSC00750.JPG

Halb, l'autre moitié

Sigrid Baffert, Elsa Zylberstein, Barroux & Alexis Cieslo
éd. Des braques
18,30€

DSC00751.JPG

Je chante avec mon bébé

Agnès Chaumié
éd. enfance et musique
29,90€

DSC00752.JPG

Lo Hadi, comptines et berceuses Basques

éd. Didier jeunesse
23,80€

 

 

17 décembre 2014

Coups de coeur de France

Clémentine n'aime que le rouge
Krystyna Boglar
La Joie de lire, 10,90€DSC00632.JPG

Trois enfants passent leurs derniers jours de vacances dans un village au bord de la forêt. Au cours d’une promenade ils trouvent Macédoine,  fillette égarée après être partie à la suite d’une mystérieuse « Clémentine ».  Ils s’enfoncent dans la forêt à la recherche de celle qu’ils pensent être la sœur de la fillette. En réalité Clémentine est une éléphante et Macédoine la fille d’un directeur de cirque.

Un livre très bien écrit mais dont le style date (1970). L’histoire destinée à de jeunes enfants  demande un niveau de lecture d’enfants qui se lasseront d’une action qui traîne en longueur. Avec un texte plus ramassé et dynamique accompagné des illustrations très drôles  de B. Butenko, on pourrait réaliser un album très réussi et plus adapté au lectorat d’aujourd’hui.  

 

L'été où papa est devenu gay
Endre Lund Eriksen
Thierry Magnier, 17,90€

DSC00639.JPGLes parents d’Arvid viennent de divorcer. L’argent manque pour passer des vacances en Espagne. Arvid et son père installent leur caravane sur les bords d’un fjord norvégien. A côté, habite un homme notoirement homosexuel qui vit avec sa fille. Horreur ! Arvid se rend compte que son père est attiré par le voisin. Il va tout faire pour contrecarrer les initiatives des deux hommes.

En prenant connaissance du journal d’Arvid, nous l’accompagnons dans sa surveillance maladroite de son père, ses émois d’adolescent immature envers la jeune fille plus avertie que lui. Les initiatives successives d’Arvid font un récit un peu longuet mais l’ouvrage évoque avec pertinence et humour l’indétermination possible que chacun peut ressentir vis-à-vis de l’un ou l’autre sexe surtout au moment de l’adolescence et plaide avec générosité pour la plus grande tolérance.

 

Une arme dans la tête
Claire Mazard
Flammarion, 10,50€

DSC00638.JPGIl est le guerrier Conan l’Effaceur. Il a quinze ans. Il fuit pour se sauver des hommes qui l’ont enlevé il y a quatre ans, qui l’ont drogué, qui l’ont transformé en tueur et qui viennent de tuer son ami Wamba, enlevé en même temps que lui. Une rencontre salvatrice lui permet de fuir l’Afrique où sa vie est en danger. Il se retrouve en France pris en charge dans un foyer. Retour à l’école, projets d’avenir, Conan a retrouvé son vrai nom et doit enfouir son terrible passé.  Mais comment se libérer des images de mort qui le harcèlent, de la cruauté subie et donnée ? La rencontre avec la poésie d’Apollinaire ouvrira au jeune homme un pont vers une autre vie possible.

Le récit écrit à la première personne déroule le drame du héros avec des phrases courtes, ciselées, passionnées, révoltées. Un ouvrage essentiel à faire lire aux adolescents, aux adultes, qui souligne sans y toucher l’importance des rencontres, de la littérature, de la poésie.

 

Nola
Florence Aubry
Mijade, 8,00€DSC00637.JPG

Nola est lycéenne en classe de 1ère. Ce matin-là, pas de cours, Nola se rend dans une clinique pour une IVG. Elle a passé toutes les étapes préliminaires à l’intervention. Elle est déterminée. Sa mère l’accompagne jusqu’à la salle d’attente et traverse avec elle le groupe d’opposants à l’avortement qui se relaient devant l’entrée. Elles ne savent pas qu’elles ne se reverront qu’après un drame et des journées d’angoisse pendant lesquelles Nola se remémorera les évènements qui l’ont menée jusqu’à ce jour. Lorsque le cauchemar sera terminé, Nola aura-t-elle encore la liberté de choisir son destin ?

Le roman alterne entre le récit de Nola prisonnière de deux fanatiques anti-avortement et celui d’un de ces deux personnages, un jeune homme entraîné dans cette action violente par un dangereux déséquilibré. Pas de jugement de la part de l’auteur. Les deux récits déroulent les évènements qui ont mené Nola à se laisser piéger jusqu’à une unique relation et l’agresseur négligé par des parents irresponsables, à se laisser manipuler par un homme au passé violent.

Un livre fort, dur, mettant en évidence jusqu’où peut mener le fanatisme. Il permet en outre de poser le problème de la raréfaction des lieux ressources pour les femmes souhaitant interrompre une grossesse non désirée.  

 

Retrouvez et commandez
les livres sur notre
site www.loiseaulire.fr

 

22:22 Publié dans dernières lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : livres

16 décembre 2014

Coups de coeur de Charlotte

La vérité qui est en moi
Julie BerryDSC00636.JPG
Ed. des grandes personnes, 16,50€

Il y a quelques années Judith a disparu peu de temps après sa meilleure amie. Seule Judith est revenue, deux ans plus tard, muette, la langue tranchée. Elle n'a raconté à personne ce qui lui était arrivé, pire, dans ce village où chacun juge son voisin, personne ne cherche à savoir.pas même Lucas son ami d'enfance, à qui Judith s'adresse tout au long du roman. Elle qui ne peut pas parler, lui voue un amour inconditionnel depuis toujours, mais en silence, dans sa tête. Elle lui cache ses sentiments, même lorsque sont annoncés ses fiançailles avec la plus jolie fille des environs. Judith ne croit plus à son droit au bonheur. Lorsqu'une terrible menace pèse sur le village, seule Judith détient la solution pour les sauver. Mais … Il faudra se souvenir, parler, replonger dans son passé et pire y retourner.

Un roman qui tient en haleine, c'est au fil de la lecture que l'on apprend l'histoire de Judith. On y découvre que chaque personne a un côté sombre, que derrière un sourire peut se cacher des pensées malveillantes. Mais aussi que des personnes que l'on juge mal peuvent être d'une aide précieuse...

 

La soupe américaine
Anaïs Sautier
Ecole des loisirs, 15,50€

Mona attenDSC00635.JPGd avec impatience le rituel familial de la Pentecôte, partir en vacances avec « Crapule » sa petite sœur et Johnny son grand frère à Chissou chez leur grands-parents. Mona ne connaît de ses racines grecques que les histoires de maquisard, de guerre et d'exil de son Papou adoré. Mais cette année, absolument rien ne se passe comme prévu : Johnny retenu par son internat en médecine ne les emmène pas à Chissou. 

Il faut se tenir tranquille car Mamie Lala est fragile du cœur.Papou perd complètement la tête...Il les appelle par leur prénom, chose qui n'est jamais arrivée. Pire ! Il dévoile l'ingrédient secret de la soupe américaine, le menu incontournable des vacances ! Il paraît absent, distant,... Et puis il y a ce coup de téléphone venu de Grèce qui bouleverse complètement Mamie Lala et qui va tous les envoyer là-bas.

Un beau roman sur l'histoire d'une famille, ses secrets et ses non-dits. Mona est un personnage extrêmement sensible qui cherche à protéger ceux qu'elle aime. Et puis c'est une histoire placée dans l'Histoire, qui raconte à travers ses personnages la Grèce en guerre et la Grèce d'aujourd'hui.

Retrouvez et commandez
les livres sur notre
site www.loiseaulire.fr

 

22:07 Publié dans dernières lectures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : livres

15 décembre 2014

Le Livre de Perle

Après Tobie Lolness

Après Vango

Un grand roman de Timothée de Fombelle

 

Le livre de Perle 

 

DSC00689.JPG

 Gallimard Jeunesse 16,00€

Oui, Timothée de Fombelle continue de nous envoûter avec l'histoire d'Ilian jeune prince de 13 ans, second fils caché d'un vieux roi triste, reclus au fond d'une forêt. A treize ans, Ilian rencontre Olia, une jeune fée, dont il tombe fou amoureux, mais son frère qui règne en tyran, découvre leur existence. Ilian échappe à la mort mais sa vie bascule. C'est pourquoi il se retrouve en 1936 devant la boutique de Joseph et Esther Perle marchands de guimauve à Paris. Très vite il se rend indispensable, par son aide et aussi parce que peu à peu il remplace le fils disparu, prenant même son nom, Joshua pour s'engager dans la guerre, puis dans la résistance avec une rencontre inoubliable, le capitaine Alexandre, et le souvenir d'une conversation et de ces mots :

« -Mais personne n'est vraiment prêt à le croire, continua Alexandre. Il leur faudra des preuves tu entends ?

Joshua se perdait dans ces paroles qui le laissaient moins seul.

-Il leur faudra des preuves. »

La guerre terminée, Joshua passe sa vie à chercher ces preuves, les preuves de l'existence des fées, les enfermant dans des valises qui intrigueront un jour un jeune garçon fuyant un chagrin d'amour, et tombant dans la forêt sur la cabane où s'est retiré Ilian, vieil homme solitaire continuant à chercher « ces preuves ».

La vie, le conte, le roman, compose subtilement ce livre magnifiquement écrit, trois fils intiment liés , mêlés. Un extraordinaire roman pour encore croire aux contes de fées et à l'imaginaire.

Annie

 

Vous pouvez écouter le podcast de l'émission qui présente

Le livre de Perle

podcast

Retrouvez et commandez
les livres sur notre
site www.loiseaulire.fr

08 décembre 2014

Petites histoires du monde

Un coup de blues! Écoutez

Jean-Claude Carrière

 

 

Un DSC00682.JPG

20,90€ Éditions Bulle de Savon

En recevant ce livre avec CD, j'ai d'abord eu envie d'écouter Jean-Claude Carrière, et je ne fus pas déçue.

Des histoires drôles, philosophiques, absurdes, certaines que nous connaissons, que nous avons déjà entendues, mais que nous redécouvrons avec grand plaisir, d'autres que nous ne connaissions pas, et que nous pouvons réécouter sans nous lasser. Je dis nous, car à la librairie, une envie de se faire plaisir et on écoute Jean-Claude Carrière, plaisir pour nous mais aussi pour nos clients : le regard de connivence avec une cliente en écoutant :

DSC00686.JPG

Un espoir

La situation est mauvaise, très mauvaise.

Le pessimiste dit :

-Pire que ça, ce n'est pas possible.

Et l'optimiste dit :

-Si ! C'est possible ! C'est possible.

 

Bien sûr on retrouve Nasredine, mais aussi de cours textes venus d'ailleurs, Perse, Chine, Afrique et d'autres....

Et je découvre avec plaisir les illustrations d'Anna Forlati.

A écouter sans tarder

 

DSC00687.JPG

 

05 décembre 2014

Les sélections de Gwen

Jingle bells ! Jingle bells !!

En ce mois frais de décembre, quoi de mieux pour se réchauffer qu’un peu de sport, et par sport j’entends la chasse aux zombies.

Deux romans, deux ambiances, deux styles mais un même ennemi : le zombie.

 

DSC00678.JPG

Les Contaminés, 14,90€ Scrinéo

Zombie Ball, 15,00€ Au Diable Vauvert

 

D’abord, Les Contaminés d’Yves-Marie Clément aux éditions Scrinéo.

Un nouveau jeu de téléréalité fait fureur parmi les parrains de la pègre et les notables riches du monde. Une île, quatre jeunes, et des zombies.

DSC00679.JPGVoici le pitch de ce super roman de zombie, où quatre jeunes des favelas sont emmenés sur une île presque idéale infestés de zombies et de caméras qui vont les suivre. En parallèle, on va suivre l’enquête du jeune lieutenant de police qui ne croit pas aux disparitions des jeunes et qui va persévérer pour découvrir le pot aux roses.

Votre but : survivre dans la journée à cette chasse, leur but : vous dévorer.

Vos armes : votre courage, les leurs : ils sont immortels et ils ont faim.

 

Et le deuxième va nous apprendre à manger bio oui, oui. Zombie Ball de Paolo Bacigalupi au diable Vauvert.

DSC00680.JPGDans cette petite ville des Etats-Unis, tout est régi par l’abattoir de la ville qui nourrit la ville par ses emplois et la viande qu’il produit. Mais tout n’est pas rose dans cette petite ville notamment quand votre entraîneur de baseball essaye de vous manger en criant « cerveaaaaaaaaaaaaauuuuuuuuuu ».

 Un roman de zombie qui fait plaisir, on apprend à dégommer du zombie et qu’il vaut mieux éviter de manger de la viande venant des abattoirs industriels, et on sait enfin que le virus de la zombification est transmissible aux vaches, demandez a Bart.

 

Deux romans à lire de toute urgence, au moins vous allez rêver de soleil, et faire du sport : course à pied pour l’un et Zombie Ball pour l’autre.

Choisissez vite, ils arrivent !

A conseiller pour les ados.

02 décembre 2014

OlivierDesvaux dernière dédicace de l'année

Disponible

prenant le temps d'échanger, de dessiner

Olivier Desvaux 

a séduit enfants et parents 

 

DSC00661.JPG

 

C'était la dernière dédicace de l'année, 

mais

nous nous retrouverons 

samedi 17 janvier

avec

Carl Norac

et

Vanessa Hié

pour

 

DSC00667.JPG

 

 22,90€ aux éditions Rue du Monde

 

Et pour vous donner envie, une illustration

DSC00671.JPG

Et, en attendant nous vous ferons partager quelques coups de cœur

 

Retrouvez et commandez
les livres sur notre
site www.loiseaulire.fr