Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

l'oiseau lire - Page 4

  • Partir en livre

    A l'Oiseau lire

    Partir en livre

    Lecture sous parasol

    On s'installe, on lit, on raconte

    PARTIR EN LIVRE AFFICHE.jpg

  • Barracuda for ever

    DSC03074.JPG

    Barracuda for ever - Pascal Ruter

    Didier jeunesse - 17,00€

     

    Un roman que j'ai dévoré, j'ai ri, j'ai pleuré, j'ai passé une nuit blanche et dont voici l'histoire. Napoléon, 85 ans, ancien boxeur, ancien taximan, a décidé de se renouveler. Pour cela il divorce de sa tendre Joséphine qui retourne vivre dans le sud loin de lui. Puis il entraîne Léonard, son petit fils dans de rocambolesques aventures. Avec son empereur, hé oui, pas question de l'appeler grand-père, Léonard va rafraîchir la maison (mettre tout sans dessus-dessous,) adopter un chien, tenter d'enlever l'animateur du jeu des 1000€. Et puis, il y a les parties de bowling,Napoléon y est imbattable et gare à ceux qui se moquent, l'ancien boxeur est encore capable d'envoyer quelques jeunes au tapis.

    Ainsi Léonard partage sa vie entre son grand-père, son père,Samuel, surnommé « couilles molles » par Napoléon , Eléa, sa mère et son carnet à dessin,  croquant  ceux qu'elle aime. Mais il y a aussi Alexandre Rawcziik , son énigmatique ami , sa réserve, son écoute, ses silences et son incroyable casquette. Mais, peu à peu, Léonard prend conscience de la perte d'autonomie de son grand-père, , bientôt les rôles s'inversent, c'est Léonard qui mène le combat ;

    Barracuda est à la fois un roman sur la complicité entre un grand-père et son petit fils, mais aussi sur le refus de vieillir, repousser la dégénérescence, ne pas ternir notre image aux yeux de ceux qu'on aime.

    Et bien sûr vous trouverez Barracuda for ever à la librairie

    ou vous pouvez le commander sur le site

    www.loiseaulire.fr

     

     

  • Dévoreurs de livres...La remise des prix

     

    Et...Les gagnants sont....

    Pour les 3ème

    Frank Andriat

    pour

    Un sale livre

    Editions Mijade

    DSC03054.JPG

    Pour les 4ème

    Marie Vareille

    pour

    Elia, la passeuse d’âmes

    Pocket jeunesse 

    DSC03056.JPG

    pour les 5ème

    Naïma Zimmermann

    Pour

    Les ombres de Kerohan

    Editions Ecole des loisirs

    DSC03055.JPG

    Pour les 6ème

    Rolland Auda

    pour

    La machine à laver le temps

    Editions Sarbacane 

    DSC03059.JPG

    Pour les CM

    Sophie Rigal-Goulard

    pour

    Dix jours sans écran

    Editions Rageot 

    index.jpg  

    Et nous avions le plaisir d'accueillir

    Pierre Cornuel

    DSC03053.JPG

    Pour une lecture dessinée

    du

    Héros

    Editions Hongfei cultures


     

    Quelques photos de la "cérémonie"

    DSC03061.JPG

    DSC03063.JPG

    DSC03062.JPG

    DSC03064.JPG

    Et, bien sûr, tous leurs livres sont disponibles à la librairie

    www.loiseaulire.fr 

     

     

     

     

  • Kochka et les Dévoreurs

    Kochka en rencontre pour le Prix des Dévoreurs de livres

     

    DSC02444.JPG

    pour son livre

    DSC02491.JPG

    Frères d'exil -illustrations - Tom Haugomat - Flammarion jeunesse - 12,00€

    Et voici son dernier livre

    DSC02494.JPG

    Les animaux de l'arche - illustrations Sandrine Kao - Grasset Jeunesse - 15,00€

    Des bombes, des tirs, la guerre est dans la ville. Les habitants se sont réfugiés sous terre, dans les caves. Zeymad, Khalil, Oumayma et leurs parents, Mourad, Nabil et Elie, Madame Albert la centenaire et Mademoiselle Razelle, se sont installés tant bien que mal, afin que chacun aie son espace. Pour oublier, pour cesser de trembler, Melle Razelle, ancienne institutrice propose de refaire sur les murs l'arche de Noé. Chacun de s'activer, de chercher, de découper, de coller, et, un à un, les animaux apparaissent sur le mur.

    Mais, impossible d'oublier complètement la guerre, on tremble quand Nabil vole vers les étages pour rapporter le bleu du ciel et de la mer, le jaune du soleil, ou quand Elie sort chercher l'huile pour la flamme. Heureusement il revient avec le projet d'une escapade : fêter chez Baslam les 20 ans de Gina l'amoureuse de Mourad.

    Roman proche du conte, les contes qui ont nourrit l'enfance de Kochka lorsqu'elle-même dans la guerre, au Liban, était réfugiée dans une cave. Ce roman comme tous les textes de Kochka nous touche par sa simplicité, son humanité. Cette guerre représente celles d'hier et malheureusement celles d'aujourd'hui.

    Les illustrations de Sandrine Kao, accompagnent, tout en délicatesse le texte.

    DSC02441.JPG 

     

    DSC02458.JPG

     

    DSC02465.JPG

    DSC02475.JPG


  • Malika Ferdjoukh

    Les Dévoreurs, le Prix Korczak, Malika en rencontres

    DSC02415.JPG

     En rencontres  pour

    Le club de la pluie et les forbans de la nuit - Ecole des loisirs-9€

    pour les Dévoreurs

    et

    Aggie change de vie - Ecole des loisirs - 8,70€

    pour le prix Janusz Korczak

    et

     invitée à Principe actif vous pouvez l'écouter

    ici

    A la librairie ou sur notre site: www;loiseaulire.fr

    les livres de Malika Ferdjoukh

  • Prix Sorcières 2017

    affiche prix sorcières.jpg

    Pour découvrir les livres primés c'est

    ici

    Et pour les acheter c'est à la librairie ou sur le site

    loiseaulire@citrouille.net

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ici

  • Que faire pendant les vacances....

    Jeux tactiles

     

    Toucher, "brailler", c'est jouer

     

    Tu tactiles est une animation originale

    où l'ont doit regarder avec les mains

     

    et

    "brailler" si possible.....

    DSC01129.JPG

    Tournées dans les Librairies Sorcières les éditions

    Benjamin Média pour leur 30 ans

    animée par Rudy Martel, l'éditeur

     

    Magical Mistery Tour

    Vendredi 14 avril

    de 10h à 12h

    inscription obligatoire : loiseaulire@citrouille.net

  • Rencontre, dédicace.....

    Samedi 18 mars

    de 10 heures à 12 heures et de 14 heures à 18 heures

    Rencontre, dédicace avec

    Marie-France Lavalade

    pour son livre

    George

                     et Alexandre

                            Portrait de George Sand

    georges et alexandre blog copie.jpg

    Marie-France Lavalade fait régulièrement des conférences à la galerie

    Le hangar

     

     

  • Lettre d'Eglal Errera aux contributeurs

    Aux contributeurs, donateurs, auteurs, illustrateurs qui ont soutenu le projet de reprise de la librairie de littérature jeunesse L’oiseau Lire à Evreux

    Le 25 février 2017

    Auteur de littérature jeunesse et directrice du Prix Janusz Korczak, j’ai soutenu, comme vous avez été nombreux à le faire, le projet de reprise de la librairie d’Annie Falzini par Damien Orsal.

    Ce projet, tel qu’il nous a été présenté, visait à perpétuer la vocation de Librairie jeunesse de L’oiseau Lire. Il semble maintenant qu’il n’en était rien et que la demande de subvention envoyée par Damien Orsal au CNL, spécifiait la transformation de l’Oiseau lire en librairie de littérature générale.

    Et ceci, à notre insu et à l’insu d’Annie Falzini.

    Il est maintenant établi que le refus du CNL à soutenir ce projet ne tient pas exclusivement, ainsi que cela nous a été présenté, au manque d’expérience de Damien Orsal mais aussi et essentiellement à ce changement de cap décidé par ce dernier unilatéralement.

    Vous partagerez sans doute la stupeur et l’immense déception d’Annie Falzini qui a cependant décidé de reprendre le projet et fait appel à tout nouveau repreneur. Celui-ci pourrait alors bénéficier des fonds importants que vous avez contribué à rassembler.

    Je réitère ici mon souhait que ma contribution et celle de l’Association Janusz Korczak jeunesse soit versée intégralement sur le compte de l'Association l'Oiseau Délire - association de promotion de la lecture participant aux prix littéraires de Dévoreurs de livres, Croqueurs de livres et Janusz Korczak - pour un éventuel repreneur et je vous invite instamment à en faire de même.



    Eglal Errera