Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11 décembre 2009

Rascal trop bien

en 2000 trop loin.jpgEn 2000 trop loin

Texte et illustrations de Rascal

Pastel, 12,50 €

A la manière d'un journal, voici le récit d'un enfant, tout juste âgé de huit ans. Il vit aux Acacias. Son père, lui, vit depuis un an à la "maison d'arrêt". Il doit y rester huit ans.

Par peur du jugement, par pudeur, il raconte que son père est parti faire le tour le terre. Il offre à cet homme incarcéré un voyage autour du monde. "Chaque semaine, j'écris à mon père son voyage à rêver". Evocation d'une réalité, d'un quotidien familial augmenté du filtre de l'imaginaire, qui permet de dépasser cette épreuve. Dans deux cahiers distincts il écrit tout ce qu'il voit, tout ce qu'il fait. L'écriture vient en réaction à l'enfermement, vient rendre la liberté, l'espace. Par le biais de l'écriture et avec l'aide d'un "grand atlas de géographie" l'enfant envoie à son père des lettres pour qu'il puisse s'évader. Le samedi, jour de visite, le père raconte à l'enfant le voyage qu'il a fait. Gibraltar, le Maroc, Tanger, les parfums mélangés. Pour l'enfant c'est le moment de lui dire le manque, l'attente aux Acacias, jusqu'en deux mille trop loin.

A travers ce vocabulaire de la liberté, inventaire des petites choses précieuses, capture d'une vie entière à ressentir, l'enfant de huit ans semble connaitre le monde et ses secrets comme s'il l'avait parcouru.

Un texte doux et touchant face à des illustrations sobres et franches, délicates : des traits de crayons tracés sur un support de bois. Une balançoire, le fil barbelé en haut du mur de la prison, la porte de la cellule, la bougie en forme de huit, les pages des cahiers écrites à l'encre bleue, trois arbres réunis.

Le travail de Rascal est selon Régis Lejonc "hors de notre époque tout en étant résolument surprenant et moderne". Il est graphique, narratif, servi par des techniques multiples et historiques aussi, dans le sens du vécu, des histoires traversées, de la matière. Le bois est le lit de son trait pour cet album, il est aussi le vecteur de notre voyage, puisque nous pouvons, par la seule lecture des images, saisir l'émotion et les subtilités du récit.

Laure Devisme

Pour suivre le travail passionnant de Rascal, il y a aussi...

le D de Rascal.jpgl'ABéCéDaire, la lettre D

petite brocante graphique de Rascal

Editions l'Edune, 9,90 €

 

 

et...

les pensees de Rascal.jpgLes pensées de Rascal

l'Edune, Collection Papillottes, 11,50 €

"Enfant je voulais entrer dans le désordre"

"j 'ai mis les aiguilles du temps dans la botte de foin"

"après mûre reflexion ma pensée a pourri" ...

Les commentaires sont fermés.