Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29 août 2012

Mon coup de coeur


Très bientôt la sélection des Dévoreurs et en attendant mon coup de coeur de l'été qui je l'espère sera dans la sélection.


la-guerre-de-catherine-2135272-250-400.jpgLa guerre de Catherine

Julia Billet

Ecole des Loisirs, 14€80

Ce qui nous reste de ce roman lorsqu’on le ferme, ce sont toutes les émotions qui nous ont accompagnées tout au long du récit. Catherine vit dans une école à Paris, elle est sans nouvelles de ses parents, mais cette école de liberté, de respect de l’enfant lui permet de s’épanouir, elle y rencontre l’amitié et grâce à Pingouin, un adulte passionné de photo, découvre ce qui sera sa raison de vivre « la Photographie ». Mais un contrôle de la milice nécessite la mise à l’abri des enfants juifs de l’école, ils doivent  changer de nom et fuir vers la zone libre. Rachel deviendra Catherine. Trois années de fuite, de rencontres, de déchirements, et toujours son Rollei ne la quitte pas. Non seulement elle veut témoigner comme elle l’a promit à Pingouin, mais toujours elle veut saisir l’émotion et son exigence nous fait partager ce qu’elle ressent. Julia Billet s’inspire de l’histoire de sa mère, et si elle a pris des libertés avec la réalité, beaucoup de personnages ont vraiment existés, ainsi que l’école et sa pédagogie nouvelle.

 

Je ne me souviens pas avoir ainsi, dans un roman, compris, ressenti, ce que vivaient les enfants, abandonnant leur identité, fuyant de famille en famille, la peur toujours présente. Un grand beau texte, pour les adolescents, mais pas seulement, les adultes aussi seront séduits, touchés par ce récit.

 

Annie

 

Commentaires

Un coup de cœur que je partage totalement !

Écrit par : Violette Orlach | 29 août 2012

Salut, merci pour l'article et à bientôt.

Marie.

Écrit par : CPAM Privas | 29 août 2012

Les commentaires sont fermés.