Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09 février 2011

Anton : être handicapé dans l'Allemagne d'Hitler

Anton.jpg Anton

Elisabeth ZOLLER

Bayard Jeunesse, Millezime

10.90 €

Ce roman nous plonge dans l’Allemagne d’Hitler. Je ne dis pas l’Allemagne nazie, car en nous contant la vie d’Anton et de sa famille, Elisabeth Zöller, nous montre comment chaque allemand, chaque enfant réagit à la propagande. Mais c’est Anton et sa famille qui sont le sujet du roman. Anton qui, à la suite d’un  accident, a des difficultés d’élocution et est paralysé du bras droit. Hors un bon allemand est fort, adroit et se sert de sa main droite. Les parents d’Anton feront tout pour qu’il ne soit pas déclaré handicapé et exterminé. Aussi Anton va à l’école où il subit la violence physique et verbale des autres enfants, mais aussi des professeurs. Pour Anton et sa famille c’est un combat permanent, alors qu’autour d’eux les juifs puis les handicapés disparaissent. Ce qui est intéressant dans le roman c’est qu’en vivant avec cette famille les lecteurs vivent un moment d’histoire. Non pas la guerre avec les combats, les camps, mais la vie des allemands dans l’Allemagne d’Hitler : l’embrigadement, la difficulté de résister, résister simplement dans la vie de tous les jours en ne soumettant pas ses pensées, ses actes, aux dictats nazis.

Anton est l’oncle d’Elisabeth Zöller et il a vraiment existé.

Annie 

Les commentaires sont fermés.